Qu’on soit locataire ou propriétaire de son logement, il y a un devoir annuel qu’on ne peut se permettre d’oublier, c’est entretenir sa chaudière à mazout. Premièrement parce que c’est obligatoire. Une fois par an au minimum, votre chaudière doit être inspectée et entretenue par un technicien qualifié, qui vous délivrera ensuite un certificat de conformité. Deuxièmement, les conséquences peuvent être coûteuses si vous manquez à vos devoirs.

D’un point de vue légal, sans attestation et lors d’un contrôle extérieur, vous risquez une amende plutôt salée. En cas d’incendie et sans preuve d’entretien, l’assurance peut également décider de diminuer son intervention, même si votre contrat d’assurance, lui est à jour. Enfin si vous êtes locataire, sachez que le propriétaire peut à tout moment vous demander de lui fournir les deux dernières attestations d’entretien (si ça fait au moins deux ans que vous habitez le logement). En cas de panne et sans ces précieuses attestations, les frais de réparations seront le plus souvent à votre charge.

D’un point de vue économique, une chaudière à mazout mal entretenue s’use plus rapidement et perd jusqu’à 12% de son rendement, de quoi faire augmenter sensiblement votre facture de mazout de chauffage sans que vous ne vous en rendiez compte. Enfin d’un point de vue sanitaire, examiner régulièrement l’état de votre chaudière permet d’éviter les intoxications au monoxyde de carbone, le fléau des chaudières mal entretenues.

Entretenir sa chaudière à mazout, oui mais pourquoi ?

Il permet de vérifier si votre chaudière à mazout de chauffage respecte bien certains critères de fonctionnement. Le technicien contrôle également la ventilation, la cheminée, le brûleur et l’état général de votre chaudière. Si un entretien moyen tourne autour des 150€, faire systématiquement appel à la même société d’entretien ou opter pour du mazout à haut rendement le reste de l’année permet déjà de diminuer un peu la note.

Quand entretenir sa chaudière de mazout ?

A moins de constater des disfonctionnements, il est recommandé d’attendre la fin de la période hivernale avant de faire vérifier sa chaudière, au cas où celle-ci devrait être éteinte pendant un certain temps. Prévoir son entretien au printemps permet de faire le point après une longue utilisation et d’aborder sereinement la prochaine saison de chauffe avec une chaudière à mazout opérationnelle tout au long de l’année.