maison kangourou dans un habitat partagé

L’habitat partagé a de plus en plus la cote.

En Belgique, de plus en plus de personnes rêvent de cohabiter avec des membres de leur famille ou des amis. Mais partager un logement avec des inconnus gagne aussi en popularité, ce qui n’a rien d’étonnant vu que l’habitat partagé présente pas mal d’avantages intéressants.

Quels types d’habitat partagé trouvons-nous en Belgique ?

Dans un habitat partagé, vous vivez avec différentes personnes sous un même toit. Il peut s’agir de personnes que vous connaissez, comme des membres de votre famille ou des amis, mais aussi de personnes que vous n’aviez jamais rencontrées auparavant. L’intérêt pour les différentes formes d’habitat partagé a considérablement augmenté ces dernières années. Citons notamment les colocations, les logements kangourous et les projets de co-housing. Le point commun entre ces différentes formes d’habitat est que certaines pièces peuvent être partagées avec les autres personnes vivant sous le même toit. Vous trouverez ci-dessous un bref résumé des principaux types d’habitat partagé.

La colocation

Ceux qui ont connu la vie en kot se sentiront immédiatement à l’aise dans une colocation. Comme dans le cas des kots d’étudiants, chacun a sa propre chambre dans un logement commun. La salle de bains, la cuisine et le séjour sont partagés avec les autres colocataires.

Cette forme de logement a surtout les faveurs des étudiants et des jeunes fraîchement diplômés. En plus d’être intéressante sur le plan économique, la colocation est aussi idéale pour lier connaissance avec des personnes d’autres cultures et issues de différents horizons.

Les logements collectifs

Cette forme de logement ressemble un peu à la colocation. La principale différence réside dans le fait que dans les logements collectifs, vous avez plus de place à votre seule disposition. L’habitation est subdivisée en petits appartements ou en studios qui disposent tous de leur propre kitchenette, de leur chambre à coucher et de leur salle de bains.

On y trouve toutefois toujours certaines pièces communes, comme un vaste séjour, une plus grande cuisine et une salle à manger. Vous avez donc l’occasion de vous entretenir avec les autres résidents dans les pièces communes.

L’habitat “kangourou”

Vous aimeriez vivre avec des membres de votre famille ? Dans ce cas, un logement kangourou est vraiment une bonne solution. Les logements ont des portes d’entrée distinctes et chacun bénéficie de son propre espace de vie, et donc d’une parfaite intimité.

Gros avantage de l’habitat kangourou : vous pouvez garder un œil sur vos grands-parents, par exemple, s’ils ont besoin de soins. Ou vos parents sont toujours dans les parages pour faire du baby-sitting si vous avez des enfants en bas âge. Un logement kangourou est non seulement pratique mais aussi fort agréable. Votre famille est toujours à proximité, sans que vous deviez sacrifier votre vie privée.

La copropriété

Dans une copropriété, chaque résident dispose de sa propre maison ou de son propre appartement. Il y a peu d’espaces communs. Généralement, la copropriété implique uniquement de partager un couloir, un garage ou un jardin. D’un côté, vous avez plus d’intimité, mais d’un autre côté vous avez aussi moins d’interactions avec les autres habitants.

Le co-housing

Le co-housing va plus loin que la copropriété. Cette forme de logement prévoit toujours au moins un espace de vie commun, par exemple la cuisine. Vous vivez alors comme qui dirait avec plusieurs familles ou personnes sous le même toit.

Avantages de l’habitat partagé

La convivialité et les avantages économiques sont de loin les principales raisons pour lesquelles les gens optent pour un habitat partagé en Belgique.

Convivialité et liens sociaux

Les habitats partagés sont vraiment enrichissants sur le plan social. Les personnes qui vivent dans un habitat partagé trouvent agréable de ne pas devoir vivre seules mais d’avoir leur famille ou leurs amis à proximité. Il se peut aussi qu’elles désirent faire la connaissance de nouvelles têtes, avec qui elles peuvent échanger à table. Pour de nombreuses personnes, vivre dans un habitat partagé permet de combattre l’isolement inhérent à la société actuelle.

Intéressant sur le plan économique

Les habitats partagés sont du reste très intéressants d’un point de vue économique. Si vous vivez avec un groupe de personnes, vous pouvez souvent vous permettre un logement plus grand. Ainsi, les propriétés plus chics (par exemple des fermes rénovées ou de splendides maisons de maître) entrent soudain dans le champ des possibilités. Ou vous pouvez partager un plus grand jardin.

Des étudiants et des jeunes diplômés dans la vingtaine peuvent chercher ensemble une maison à louer pour pouvoir se loger à moindre coût, mais dans une demeure agréable. De plus, vous ne devez pas tout acheter vous-même, vous pouvez partager les différentes dépenses. Pensez par exemple au sèche-linge, à la machine à laver ou à la tondeuse. Les frais d’entretien peuvent aussi être partagés. Au regard de ces différents arguments, l’habitat partagé s’avère donc une décision très intéressante sur le plan économique.

Inconvénients des habitats partagés

Naturellement, l’habitat partagé présente aussi quelques inconvénients. La première chose qui vient à l’esprit est que vous devez passer des accords clairs à l’avance avec les autres personnes qui vivent sous le même toit afin d’éviter les futures discussions ou frustrations.

Bien se mettre d’accord au préalable

Il est important que vous soyez sur la même longueur d’onde que les personnes avec qui vous vivez. Comment allez-vous utiliser et aménager les espaces communs ? Comment les frais seront-ils partagés ? Qu’en est-il de la répartition des tâches domestiques dans les pièces communes ?

Pour éviter tout problème au bout d’un certain temps, mieux vaut aborder ce point en détail au préalable. Les bons accords font les bons amis.

Risque de toucher de moindres indemnités

La vie en habitat partagé n’a aucun effet sur vos impôts. Elle peut toutefois influer sur votre indemnité de chômage ou d’invalidité car certains pouvoirs publics belges considèrent la vie en habitat partagé comme une cohabitation. Renseignez-vous à l’avance auprès de la commune où vous envisagez de vous domicilier.

Pour la plupart des gens, ces inconvénients ne contrebalancent naturellement pas les formidables avantages de la vie en habitat partagé.

Vous aimeriez vivre avec des amis ou des membres de votre famille ?

Vous trouverez sans aucun doute le logement qui convient à vos besoins sur immoweb.be !

Commencer votre recherche de logement

Plus d’Articles