Temps de lecture : 1 min

Isoler avec des bouteilles en plastique

Après la laine de mouton et le coton recyclé, un nouvel isolant « seconde vie » a fait son apparition en 2010 : le polytéréphtalate d’éthylène (PET) recyclé, issu des bouteilles en plastique.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un isolant naturel, le PET est bel et bien un isolant écologique. En effet, ce matériau s’inscrit dans la durabilité, notamment en raison des qualités intrinsèques de la fibre de polyester et de la construction du matériau. Il est également hydrophobe et anallergique. Enfin, il est facilement manipulable grâce à sa bonne résistance mécanique.

Pour quel usage ?
Le PET recyclé est recommandé pour l’isolation des murs (par l’intérieur ou l’extérieur) et des combles. Ce produit se découpe facilement, il ne s’effiloche pas et n’est pas du tout urticant. De plus, il ne conserve pas l’humidité et ne se dégrade pas avec le temps. En épaisseur de 10 cm, sa résistance thermique est de 2,63 m2K/W. Par ailleurs, utilisé en cloison, le PET possède une double performance, à la fois thermique et acoustique.

Ce matériau ne contient en outre aucune matière présentant des risques sanitaires. Pas de trace non plus de liant chimique, de substance nocive ni de composé organique volatil (COV). Revers de la médaille : le prix ! Il est en effet comparable à celui des isolants en fibres végétales. Mais il peut être considéré comme un investissement, vu sa durabilité et ses performances.

Le saviez-vous ?
La production mondiale de bouteilles en plastique dépasse les 200 milliards. Parmi celles-ci, 75% ne sont pas recyclées. Mais cela pourrait changer dans le futur : le recyclage d’une tonne de PET économise en effet 1 à 1,2 T de pétrole.