Louer une maison ou un appartement ? Tout dépend naturellement de la surface et du nombre de chambres que vous recherchez… Mais pas seulement ! Immoweb vous dresse la liste des avantages et des inconvénients de ces deux types de logement pour vous aider à y voir clair.

Il n’est pas nécessaire d’être une famille nombreuse pour chercher à louer une maison plutôt qu’un appartement. Vous pourriez tout simplement apprécier de vivre à l’écart des grandes villes ou vouloir profiter d’un grand jardin au lieu d’un petit balcon de ville. Mais l’appartement offre d’autres avantages, à commencer par son coût. Et il n’est pas impossible de trouver un grand appartement de trois voire quatre chambres…

Louer une maison

Les avantages

  • De l’air !
    Si vous avez besoin de place, et même s’il n’est pas impossible de trouver de grands appartements avec trois voire quatre chambres, il est évident que c’est davantage vers les maisons que vos recherches doivent se diriger.De plus, vous aurez davantage de chances de pouvoir bénéficier d’un jardin, ce luxe n’étant réservé, dans les immeubles à appartements, qu’au rez-de-chaussée (éventuellement).
  • Une paix royale
    Si votre maison est une « quatre façades », il est évident que vous bénéficierez par ailleurs d’un isolement incomparable par rapport au bruit, aux regards indiscrets (hors jardin peut-être) et même aux odeurs.Le bruit de pas en particulier se propageant du haut vers le bas dans les maisons anciennes (plancher qui grince etc.), voilà un souci que vous n’aurez pas si toute la maison est à vous, même si vous avez des murs mitoyens.
  • Une certaine image du bonheur
    Mais s’il est un argument qui plaide en faveur de la maison, c’est que celle-ci incarne davantage le cocon familial, surtout lorsqu’on a plusieurs enfants. Socialement, elle est donc généralement plus acceptée.
  • Chiens et chats admis
    En outre, les animaux domestiques y sont davantage acceptés, et d’ailleurs plus heureux de fait de l’espace disponible et de la présence éventuelle d’un jardin.
  • Aménagements plus faciles
    Même s’il vous faudra toujours l’accord du propriétaire pour des transformations, la maison est aussi plus libre d’aménagement qu’un appartement, que ce soit pour installer des panneaux solaires ou un feu ouvert.Enfin, la maison appartient le plus souvent à un seul propriétaire et vous ne devrez pas composer avec une copropriété. Cela pourrait faciliter vos demandes d’aménagement et assurer la pérennité du bien.

Les inconvénients

  • Frais individuels
    A contrario, chaque coût ne pourra pas être partagé entre plusieurs habitants, sauf bien entendu si vous avez opté pour la co-location. Si les rénovations concernent en principe le propriétaire, elles pourraient être à vos frais si c’est vous qui les demandez. Quant à l’ensemble des charges locatives, elles sont logiquement pour vous.<
  • Une maison consomme plus
    A commencer par les frais de chauffage, qui sont bien souvent plus élevés qu’en appartement du fait de la surface, du nombre de points de contact avec l’extérieur et de l’absence d’échanges de chaleur entre étages ou murs mitoyens.
  • Gare au portefeuille
    Bien sûr, les avantages décrits ci-dessus se paient. Bien souvent, la maison sera plus chère à la location comme à l’achat que l’appartement. Le critère le plus objectif pour comparer les prix reste la surface habitable.

Louer un appartement

Les avantages

  • Moins de frais
    Nous avons vu que l’appartement impliquait des charges moins lourdes que la maison, notamment de chauffage. C’est souvent vrai, mais en même temps il faut souligner que le résultat de ce match dépendra aussi du standing et de l’isolation de l’appartement : les vieilles maisons de maître divisées en appartements peuvent être de véritables gruyères d’un point de vue énergétique… De même, la présence d’un concierge ou de nombreux ascenseurs peuvent considérablement faire grimper la facture mensuelle.
  • Frais collectifs
    L’avantage d’un immeuble à appartements est que certains frais y sont partagés. C’est surtout appréciable pour le propriétaire, qui pourra ainsi mutualiser des frais importants comme la rénovation de la toiture ou de la façade. Mais le locataire y trouvera aussi son compte pour tout ce qui concerne les charges locatives.
  • Toujours une présence
    Que vous ayez peur de la solitude ou des cambrioleurs, ce qu’il y a de bien dans un immeuble à appartements, c’est qu’il y a toujours quelqu’un dedans !Vous serez ainsi rassuré, lorsque vous partez en vacances, de savoir qu’une surveillance sociale protège votre logement ou qu’un voisin de confiance y jette un œil régulièrement.Et puis qui sait : vos voisins les plus sympathiques deviendront peut-être des amis!

Les inconvénients

  • Entente, bruit, encombrants : une certaine vie en communauté
    Bien sûr, chaque médaille a son revers. Si vos voisins sont peu amènes, cette vie (partiellement) en communauté pourrait aussi vous donner de l’urticaire…Le bruit est certainement le désagrément le plus fréquent, surtout si les murs et les sols sont mal isolés. Mais vous pourriez aussi en arriver à vous chamailler avec vos voisins pour mille et une autres raisons : le dépôt d’encombrants dans le hall commun ou dans les caves, le mauvais tri du courrier (s’il n’y a pas de boîtes individuelles), une odeur de cigarette dans les communs ou des mégots jetés dans la cour intérieure, etc.Sans parler du sentiment d’être épié dans ses moindres faits et gestes, que ce soit par vos voisins de palier ou par les caméras de surveillance installées pour votre sécurité dans l’immeuble.
  • Parking collectif
    Si votre immeuble comprend un parking collectif, il faudra par ailleurs respecter le marquage au sol de votre emplacement. Et éventuellement devoir enquêter pour savoir qui a fait une bosse dans votre portière sans laisser de mot sur votre pare-brise…
  • Sécurité en cas d’évacuationIl ne faut pas se montrer alarmiste mais la sécurité dans les appartements en cas d’incendie est souvent moindre que dans les maisons. Surtout si l’immeuble a été divisé « à la hussarde », sans permis d’urbanisme ni accord des pompiers, comme c’est souvent le cas dans les grandes villes…
  • Animaux moins admis
    Enfin, les animaux domestiques ne sont pas nécessairement les bienvenus.