Cette fois c’est sûr : ce logement est fait pour vous ! Mais comment décrocher le contrat de location alors que vous n’êtes manifestement pas le seul sur le coup ? Voici sept conseils de base.

Chercher un logement, un boulot à temps plein
En période de forte demande, comme c’est souvent le cas en Belgique, ne prenez pas la recherche de votre logement à la légère : si vous consultez les annonces une heure par semaine, il y a de fortes chances pour que vous ne trouviez pas votre bonheur…

Ayez donc la discipline de consulter Immoweb tous les jours, afin de prendre vos marques sur le marché et de détecter immédiatement les nouveaux biens proposés, grâce à votre compte Mon Immoweb. Mieux, prenez quelques jours de congé pour les visites, car si un locataire s’y trouve encore, le propriétaire aura l’obligation de respecter des horaires stricts, qui ne vous arrangeront pas forcément si vous bossez.

Battez le fer tant qu’il est chaud !
Vous avez repéré un bien intéressant ? Ne laissez pas à vos concurrents le temps de signer le bail à votre place, foncez ! Commencez par demander quelques détails par téléphone de façon à établir un premier contact et prenez immédiatement rendez-vous pour visiter le bien : l’affaire peut se jouer à quelques heures près.

N’utilisez l’e-mail qu’en solution de rechange.

Faites bonne impression
Pas la peine de venir en « smoking » mais ne vous présentez pas de façon complètement négligée, le propriétaire pourrait en déduire que vous négligerez son bien aussi (et ne dénouez pas votre cravate si vous sortez du bureau : vous indiquerez ainsi d’un seul coup d’œil que vous avez un travail !).

De même, soyez à l’heure au rendez-vous ou excusez-vous d’avance en cas d’empêchement. Et surtout pas de « lapin », on pourrait bien ne pas vous le pardonner !

Restez courtois
Soyez critique mais pas imbuvable. Si vous passez tout le temps de la visite à faire la grimace devant les moindres défauts du bien, le propriétaire se demandera si vous souhaitez vraiment le louer. Et si c’est le cas, si vous n’êtes pas un peu comédien sur les bords…

Tâchez de comprendre son point de vue comme vous souhaitez qu’il comprenne le vôtre et restez courtois tout au long de l’entretien, même si vous êtes déçu(e).

Salaire : jouez franc jeu
Et s’il est un point qui intéressera hautement le propriétaire, ce sont bien vos sources de revenus.

Non qu’il soit d’une curiosité maladive, mais n’oubliez pas que la hantise du propriétaire, c’est de ne pas être payé car il n’est pas facile de mettre un locataire dehors une fois installé.

Evoquez donc sans détour votre travail en étant aussi précis que possible afin de le rassurer.

Et s’il vous demande une copie de votre fiche de salaire, eh bien donnez-lui avec le sourire, même si c’est en principe interdit par la loi. Vous montrerez ainsi votre bonne volonté et pourriez l’emporter sur d’autres candidats plus réticents.

La nuit porte conseil, pas la semaine
Il est tout à fait normal de demander un petit délai de réflexion avant de s’engager pour une location. Prenez un jour ou deux maximum pour faire le point en demandant une option.
Et si vous être vraiment très emballé à la fin de la visite, faites-le savoir au propriétaire. Il se préparera déjà mentalement à vous accorder le contrat.

Mais n’attendez pas une semaine pour faire part de votre décision, vous vous serez déjà fait oublier…

Soyez comme Saint-Thomas : ne croyez que ce que vous voyez
Enfin, lorsque vous êtes sûr et certain de vouloir un logement, demandez à signer le contrat de bail dès que possible : les paroles s’envolent, les écrits restent ! À l’inverse, ne mettez pas du cash immédiatement sur la table dès la première pièce visitée, cela pouvant susciter de légitimes interrogations dans l’esprit du propriétaire.