Cascadeur sur une motocross qui fait une figure

Quelle est la différence entre une assurance multirisque et une assurance tous risques ?

S’il y avait une « meilleure » assurance, tout le monde choisirait le même contrat et toutes les autres polices disparaîtraient, mais ce n’est pas le cas. Chaque police d’assurance est plus ou moins adaptée aux besoins de chacun, et il faut donc étudier laquelle nous offre le plus de sérénité, au meilleur prix.

Dans cet article, nous examinons la différence entre l’assurance multirisque et l’assurance tous risques. Mais commençons par les périls nommés, ou péril dénommé comme il est parfois appelé. Un peril nommé est frustrant car, à la différence de beaucoup de termes du jargon des assurances, le vocabulaire est simple et pourtant le concept reste difficile à comprendre. Le péril nommé est un risque qui est cité explicitement dans le contrat d’assurance comme étant couvert. Cela peut sembler évident, mais il est important de bien comprendre ce que cela signifie vraiment.

Prenons un exemple simple en imaginant le vol de votre téléphone : vous étiez assis en terrasse avec un ami, votre smartphone posé sur la table devant vous afin de pouvoir vérifier les mails entrants, lorsque quelqu’un passe à côté de vous, dérobe le téléphone et pars en courant. Avant que vous ne puissiez réagir il est déjà loin, et il ne vous reste plus qu’à appeler votre opérateur pour annuler la carte SIM et porter plainte à la police.

Heureusement, vous aviez pris une assurance spécifiquement contre le vol de votre smartphone et vous êtes donc confiant : vous allez recevoir une indemnisation et pouvoir vous acheter un nouveau téléphone. Et pourtant, votre assureur vous explique que vous n’êtes pas couvert : dans la liste des périls nommés apparaissent le vol avec effraction, le vol avec agression, le vol à l’arraché, mais pas le vol à la sauvette !

Vous avez beau expliquer qu’il s’agit d’un vol, rien n’y fait : seuls les périls nommés sont couverts, et votre cas ne fait pas partie de la liste. Maintenant que nous avons vu l’importance du concept de péril nommé, nous allons les découvrir plus en détails mais aussi découvrir ce qu’il se cache derrière les appellations « multirisque » et « tous risques » pour les assurances.

Immoweb Protect, l’assurance incendie parfaite pour les locataires

La meilleure protection pour vos biens lorsque vous louez un appartement ou une maison

SOUSCRIVEZ VOTRE ASSURANCE IMMOWEB PROTECT

Quels sont les différents périls nommés ?

Les périls nommés varient d’un contrat d’assurance à l’autre, mais ils ont tous un point commun : les périls nommés sont explicitement écrits dans votre police d’assurance. Pour une assurance habitation, ces périls nommés sont souvent : incendie, dommages électriques, bris de glace, dégât des eaux, vol par effraction… mais la liste peut être plus ou moins complète selon votre assureur.

Au moment de choisir votre assurance, il est indispensable de bien parcourir la liste des périls nommés et de comprendre que tous les risques, qui ne sont pas clairement indiqués, ne sont pas couverts.

Nous avons déjà vu l’exemple du vol de votre téléphone, et nous allons à présent étudier un autre cas : vous êtes passionné par les activités en extérieur et vous décidez donc de prendre une assurance pour couvrir les éventuels frais de secours et médicaux qui pourraient grimper rapidement en cas de problèmes. Vous prenez ainsi une assurance multirisque individuelle qui couvre tous les sports en extérieur. Tous ? En êtes-vous sûr ?

Echaudé par votre mauvaise expérience lors du vol de votre téléphone, vous parcourez la liste de toutes les activités couvertes :

  • Ski ? Couvert.
  • Spéléologie ? Couvert.
  • Escalade ? Couvert.
Parapente dans les montagnes

Parapente ? Parapente ? Vous parcourez plusieurs fois la liste, mais le parapente ne fait pas partie des activités couvertes par votre police d’assurance. Vous posez la question à votre assureur qui vous confirme que le parapente, ainsi que tous les sports aériens, n’est pas inclus dans la formule de base mais est disponible en option.

C’est un coût en plus mais vous sortez souvent en parapente, vous avez même envie d’essayer le deltaplane, alors vous décidez de rajouter cette option à la liste des périls nommés. Rassuré que toutes vos activités soient maintenant bien couvertes par votre contrat d’assurance, vous pouvez vous adonner à votre passion sans stress.

Qu’est-ce qu’une assurance multirisque ?

C’est évidemment une assurance qui couvre des risques multiples, pourquoi cette question ?
Parce que maintenant que vous êtes familier avec le concept de péril nommé, vous souhaitez en savoir plus sur ces risques couverts, et vous avez bien raison.

L’assurance multirisque est parfois appelée assurance à périls nommés, car elle liste l’ensemble des risques couverts par la police d’assurance. C’est le cas le plus classique, celui que nous avons vu dans les précédents exemples : votre assurance couvre une liste de périls indiqués dans le contrat.

Vous avez bien lu ce qui est inclus et êtes certain d’être couvert. Et pourtant… êtes-vous sûr qu’il n’y a pas de malentendu ?

Reprenons l’exemple de votre assurance individuelle pour les activités extérieures. L’un de vos amis vous propose de l’accompagner lors d’une sortie de plongée : vous êtes un plongeur certifié, vous connaissez les risques, c’est une plongée peu profonde… bien entendu que vous acceptez !

Toutefois vous êtes prudents, et avant d’y aller vous vérifiez que vous êtes couvert et vous souriez en voyant que les activités aquatiques sont bien dans la liste des périls nommés. Malheureusement, un incident gâche votre sortie. Rien de bien grave, mais les pompiers doivent intervenir et vous êtes transporté à l’hôpital.

Lorsque vous contactez votre assurance, elle vous informe que malheureusement les frais ne sont pas pris en charge par votre police. Comment ça ? Les sports aquatiques ne sont pas couverts ? Si, bien entendu, c’est un des périls nommés. Mais la plongée se déroule sous l’eau et fait partie de l’option « activités subaquatiques » à laquelle vous n’avez pas souscrit.

Voilà un malentendu qui a de grandes conséquences ! Et dans un tel cas, c’est à vous de démontrer que le sinistre survenu fait bien partie de la liste des périls nommés dans votre assurance multirisque. Pour être indemnisé, vous devrez donc réussir à prouver que votre plongée sous-marine n’était pas une activité subaquatique.

Qu’est-ce qu’une assurance tous risques ?

Nombreux sont ceux qui pensent que c’est le même contrat qu’une assurance multirisque, et que c’est juste le nom qui change. Grossière erreur ! Si une assurance tous risques est souvent plus coûteuse qu’une assurance multirisque, ce n’est pas pour une raison de marketing, mais bien parce qu’elles couvrent plus de périls.

L’assurance tous risques est parfois appelée « assurances tous risques sauf » car elle couvre tous les risques sauf ceux qui sont explicitement exclus. Elle fonctionne donc sur le principe inverse de l’assurance multirisque et est plus facile à comprendre pour l’assuré : si le péril n’est pas explicitement exclu, il est couvert !

Ceci a un autre avantage pour l’assuré : en cas de litige c’est à l’assureur de démontrer que le sinistre fait partie des exclusions prévues dans la police d’assurance. Reprenons notre exemple : cette fois vous avez souscrit une assurance tous risques pour couvrir vos activités extérieures. La liste d’exclusion est longue, et les activités subaquatiques y figurent. C’est pour cela que cette fois vous n’accompagnez pas votre ami en plongée, et vous vous contentez d’un peu de snorkeling le long de la plage. La malchance vous poursuit cependant et vous rencontrez une méduse qui vous envoie de nouveau à l’hôpital.

Dans ce cas de figure, vous serez maintenant indemnisé par votre assurance, à moins que celle-ci ne réussisse à démontrer que le snorkeling est en réalité une activité subaquatique.

Comment décider de la meilleure assurance, un assurance multirisque ou assurance tous rique?

Il ne fait pas de doutes qu’une assurance tous risques et moins contraignante pour l’assuré qu’une assurance multirisque qui oblige à étudier en détail les périls nommés et s’assurer de bien les comprendre. Mais elle est aussi souvent bien moins chère.

Et est-ce que vous souhaitez vraiment payer plus pour être couvert pour des situations qui ne risquent pas de vous affecter ? Si vous ne faites pas de plongée sous-marine, si vous ne faites pas de parapente, souhaitez vous vraiment payer un supplément pour couvrir ces activités ?

L’assurance multirisque est bien plus flexible, et permet à l’assuré de choisir en connaissance de cause les risques pour lesquels il souhaite être couvert.

CONCLUSION

Le concept de péril nommé est de la plus haute importance à l’heure de choisir un contrat d’assurance. En effet, la liste de périls nommés décrit les risques couverts dans le cadre d’une assurance multirisque : si la cause du sinistre n’est pas incluse, vous n’obtiendrez pas d’indemnisation.

En revanche une assurance tous risques fonctionne différemment, couvrant tous les périls sauf ceux apparaissant clairement dans la liste des exclusions, et est donc généralement plus onéreuse. Il convient donc à chacun de choisir avec soin la police d’assurance qui couvre le mieux ses besoins.

EN BREF

  • Le péril nommé, ou péril dénommé, est un risque cité clairement dans le contrat d’assurance.
  • Une assurance multirisque couvre tous les périls nommés inclus dans la police.
  • Une assurance tous risques couvre tous les périls, sauf ceux explicitement exclus par le contrat.

Immoweb Protect, l’assurance incendie parfaite pour les locataires

La meilleure protection pour vos biens lorsque vous louez un appartement ou une maison

SOUSCRIVEZ VOTRE ASSURANCE IMMOWEB PROTECT

Plus d’Articles