2 people talking over a desk, conflict with your landlord and how to solve it.

Comment régler un conflit avec votre propriétaire ?

Vous louez un logement ? Une bonne relation avec votre propriétaire prime ! Tout se passe généralement bien, mais parfois, le courant ne passe pas. Les contestations quant à un toit qui fuit ou une chaudière défectueuse peuvent s’aggraver. Comment gérer un conflit avec votre propriétaire ?

Dans le cadre d’un contrat de bail, une relation optimale profite tant au locataire qu’au propriétaire. Un problème se dessine ? Voici quelques conseils pour gérer la situation, en tant que locataire.

Une bonne relation avec votre propriétaire commence par vous-même

Vous avez un problème avec le propriétaire de votre bien en location ? Tâchez d’engager le dialogue et d’être constructif au cours de cette conversation. Assurez-vous cependant que vos droits sont respectés et lisez attentivement votre contrat de bail pour vous préparer. En tant que locataire, faites preuve de compréhension et ne soyez pas trop strict : une chaudière défectueuse ne peut pas toujours être réparée en un clin d’œil.

Un propriétaire obstiné ? Passez à la vitesse supérieure !

Si votre propriétaire se montre peu flexible et sourd à vos arguments, n’hésitez pas à laisser paraître, vous aussi, votre détermination. La meilleure façon de montrer que vous restez sur vos positions dans la discussion est d’adresser une lettre recommandée à votre bailleur. Vous ne parvenez pas à résoudre le conflit ? Ce courrier recommandé constituera une mise en demeure officielle pour une procédure judiciaire ultérieure.

Faites appel à un avocat

Le conflit locatif persiste et vous avez le sentiment que vos droits sont bafoués ? Nous vous recommandons de faire appel à un avocat. De cette façon, vous pourrez vous armer pour éviter une lutte chronophage et coûteuse devant les tribunaux ou une saisie par huissier de justice.

Essayez de vous réconcilier avec l’aide du juge de paix

Vous ne voyez pas d’issue ? Vous pouvez toujours vous adresser au juge de paix. La première étape est la tentative de conciliation. Cette procédure est gratuite, simple et ne nécessite pas l’intervention d’un avocat. Si la conciliation réussit, propriétaire et locataire concluent des ententes et s’engagent à les respecter.

La tentative de conciliation échoue ? Il faudra employer les grands moyens et entamer une procédure judiciaire.

Plus d’Articles