Enfant avec papa

Premier achat immobilier : ne faites pas comme papa

Une brique dans le ventre, comme papa ? Attention, les critères pour un premier achat immobilier ont changé depuis son époque. De même que l'accès au prêt hypothécaire. Voici ce que ne vous dira pas votre papa.

Le premier achat immobilier, papa vous le rabâche tout le temps, est l’un des meilleurs placements en matière de rendement. D’autant plus quand on est jeune. De fait, au plus tôt on investit, au plus vite on rentabilise. Mais investir dans quoi et comment ? Bonne question. On y répond.

Premier achat immobilier, que privilégier ?

Les primo-acquérants de la nouvelle génération n’investissent plus dans une maison pour la vie. Ils bougent. Si pas tout le temps, du moins souvent. D’après une étude d’Immoweb, la nouvelle génération (les millenials) achète de plus en plus jeune. Les millenials ont en moyenne moins de 27 ans lors de leur premier achat immobilier. Un premier achat qui n’est souvent pas le dernier. Dans le contexte d’un premier achat immobilier, quels seraient les 3 meilleurs plans pour investir ?

  1. Un logement pour y habiter : c’est souvent la raison première qui pousse à un achat immobilier. Investir pour soi et ne plus devoir payer de loyer à autrui, c’est motivant! Un conseil pour ce premier achat : préférez un logement en bon état pour ne pas dépenser des fortunes en travaux de rénovation ;
  2. Un logement comme investissement à ROI immédiat : un investissement immobilier réalisé en vue de sa mise en location, en voilà une bonne idée. Pouvoir bénéficier de rentes est un moyen d’agrandir ses revenus pour un projet personnel ou réinvestir. Effectuer un achat immobilier pour générer des revenus locatifs est, évidemment, apprécié des banquiers ;  
    • Oui, mais, que faire si un locataire ne paye pas ? Il existe 5 moyens d’actions face à un locataire qui ne paye pas son loyer. Et, pour éviter ce type de déboires, pensez à souscrire une assurance loyer garanti, avant la mise en location de votre bien.
  3. Une maison basse énergie : si l’occasion se présente, acheter une maison passive ou une maison équipée de panneaux photovoltaïques vous assure des charges moindres en chauffage et/ou en électricité. Un argument qui va aussi peser face à votre banquier pour prouver votre gestion saine de vos dépenses.

Seul ou à deux, vous désirez savoir à quel montant vous avez droit pour votre premier achat immobilier ?

Découvrez-le sur notre outil en ligne de simulation d’un prêt hypothécaire.

FAIRE UNE SIMULATION

Premier achat immobilier, on n’attend pas d’être à deux

Du temps de la génération de votre papa, acheter une habitation, on y pensait surtout au moment où la famille allait s’agrandir. Les nouvelles générations n’attendent pas de vivre un heureux événement pour investir. Ni même d’avoir trouver l’âme soeur. De nos jours, 30% des acheteurs sont célibataires contre 58% qui achètent en tant que couple sans enfant. Les banques se sont adaptées à cette nouvelle réalité du premier achat en solo. Elles exigent de moins en moins d’être à 2 pour emprunter.  

Vous pensez que l’on ne prête qu’aux vieux ? Détrompez-vous. Les banques ont mis en place des mesures pour offrir la possibilité aux jeunes emprunteurs de contracter un prêt hypothécaire. Et pour cause : pour une banque, un jeune qui investit dans l’immobilier, c’est une façon de gagner un client pour de nombreuses années

Le saviez-vous ? Vous pouvez emprunter à partir de 18 ans. De plus, dans la plupart des banques, vous pouvez étaler un prêt hypothécaire sur plus de 25 ans voire 30 ans.

4 avantages à investir tôt dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier et emprunter, c’est le bon moment lorque l’on est jeune puisque vous pouvez :

  1. Etaler votre prêt hypothécaire sur une plus longue période. Et, qui dit plus longue période dit mensualités moins lourdes ;
  2. Emprunter peu. Jeune, célibataire et/ou sans enfant, un petit logement peut amplement vous suffire. Or, pour vous offrir ce petit logement, vous n’aurez besoin que d’un prêt hypothécaire réduit ;
  3. Vous responsabiliser par rapport à la gestion de vos finances. Emprunter jeune constitue un apprentissage de l’épargne, de l’importance d’investir et de …prioriser vos dépenses ;  
  4. Demander un coup de pouce aux parents. A en croire les chiffres, 6 jeunes sur 10 sollicitent l’aide des parents lors d’un premier achat immobilier. Encore actifs sur le marché du travail et ayant terminé de payer le prêt hypothécaire de leur logement, les parents disposent des capacités financières d’aider leur progéniture. 

Se lancer pour un premier achat immobilier, qui écouter ? 

Votre papa vous le dira : il faut acheter maintenant car les taux d’intérêts sont particulièrement bas ! Mais papa ne sait pas tout. Le marché immobilier évolue et les conditions des banques également. Acquérir un bien reste loin d’être… un jeu d’enfant. Avant de vous lancer tête baissée, et pour vous faire votre propre opinion, pensez à : 

  • Vous former. Il existe une multitude de vidéos sur Youtube d’experts en immobilier à écouter attentivement. Vous trouverez aussi des articles sur Internet qui expliquent le b.a-ba du premier achat immobilier et du prêt hypothécaire. 
  • Comparer. Au plus vous multipliez les sources d’information, au mieux vous pourrez vous familiariser avec le marché immobilier et financier. Un banquier, un courtier, un notaire, un agent immobilier seront de précieuses sources d’information. Si vous en connaissez dans votre entourage, prenez un rendez-vous ! Vous trouvez aussi pas mal d’infos sur notre blog.    
  • Profiter de l’expérience des pairs. Vos amis ou vos grands frères ou grandes soeurs ont peut-être déjà franchi le cap du premier achat immobilier. Demandez leur de vous partager leur expérience. Posez leur toutes les questions qui vous viennent en tête et puisez auprès d’eux quelques trucs et astuces.

Un coup de coeur pour un bien immobilier, on fonçe ? 

Pourquoi passer par cette (longue) étape d’investigation ? Tout d’abord, pour éviter les arnaques, comme par exemple d’acheter un bien transformé sans permis d’urbanisme. Ensuite, pour ne pas vivre une mauvaise surprise par ignorance. Cela arrive assez souvent que de jeunes investisseurs oublient d’ajouter une condition suspensive dans l’acte de vente.

Nos conseils ? 

  1. Renseignez-vous et négociez comme un pro ;
  2. Ne négligez aucun élément et évitez les soucis financiers ;
  3. Soyez patient et ne vous précipitez pas ;
  4. Ne vous enflammez pas (trop) et n’achetez pas un chat dans un sac ;
  5. Regardez au-delà du taux d’intérêt et cherchez l’hypothèque optimale.

Lisez notre article reprenant ces 5 erreurs les plus fréquentes lors de l’acquisition d’un bien…et comment les éviter.  

En résumé, en matière d’argent et d’immobilier, il va falloir freiner un peu l’élan de votre jeunesse et… garder la tête sur les épaules. Même si vous avez un coup de coeur pour ce magnifique studio avec une vue imprenable sur la ville !

Seul ou à deux, vous désirez savoir à quel montant vous avez droit pour votre premier achat immobilier ?

Découvrez-le sur notre outil en ligne de simulation d’un prêt hypothécaire.

FAIRE UNE SIMULATION

Plus d’Articles