bel intérieur coloré, pièges à eviter lors de la vente

Vous vendez votre habitation ? Évitez ces 10 pièges !

C’est le cauchemar de tout vendeur : une maison ou un appartement qui reste invendu(e). Nous en attribuons souvent la cause à des facteurs externes : il y a peu de demandes sur le marché, le quartier n’est pas idéal… Mais parfois, c’est le vendeur qui s’y prend mal. Ne laissez pas cela vous arriver ! Voici 10 pièges à éviter absolument lors de la vente de votre bien.

1. Un prix de vente mal estimé

Voici un piège dans lequel tombent de nombreux vendeurs lors de la vente : demander un prix trop élevé. Peu importe le charme de votre bien ou le nombre d’heures que vous y avez consacrées : c’est le marché qui détermine le prix. Les biens proposés à un prix trop élevé restent en vente. Et il en va de même pour les maisons et appartements mis en vente à un prix trop bas : cela donne l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche. La solution ? Faites estimer votre bien et demandez un prix correct.

2. Une annonce peu convaincante ou des photos peu claires

Rédiger une annonce et prendre vos photos dans la précipitation : voilà bien la pire chose que vous puissiez faire si vous voulez vendre votre maison ou votre appartement. L’annonce et les photos sont la vitrine de votre bien. C’est à partir de cette première impression que les acheteurs décident s’ils sont intéressés ou non. Prenez donc votre temps pour écrire votre annonce et accordez suffisamment d’attention aux photos qui l’accompagnent.

3. Fournir des informations trompeuses

Il est tentant de dissimuler la vérité dans son annonce et de présenter sa maison ou son appartement sous un meilleur jour que son état réel. Évitez cela : les personnes intéressées qui viendront voir votre bien constateront immédiatement que les informations données ne correspondent pas à la réalité. De plus, elles supposeront que votre annonce comporte d’autres mensonges et feront vite demi-tour.

4. Vendre une maison en mauvais état

Une fenêtre qui ne se ferme plus, la peinture qui s’écaille ou des prises de courant mal fixées. Si vous ne voyez plus les défauts de votre maison, ce sont – hélas ! – les premières choses que les visiteurs remarquent. Vous pourriez croire que rénover votre bien est une perte de temps si vous envisagez de le vendre, mais n’oubliez pas que cela a un impact majeur sur les ventes. Une maison ou un appartement en mauvais état reste sur le marché beaucoup plus longtemps qu’un bien rénové.

5. Ne pas ranger avant une visite

La vente d’un bien immobilier attire généralement un grand nombre d’acheteurs potentiels. Vous pensez qu’il est inutile de ranger et de nettoyer avant chaque visite ? Réfléchissez-y à deux fois ! Le désordre et la poussière attirent l’attention : les personnes intéressées n’apprécieront donc pas votre bien à sa juste valeur. Regroupez les visites si nécessaire, afin de ne pas devoir ranger constamment les jouets de vos enfants ou passer la serpillière.

6. Étaler votre aménagement personnel

Vous êtes fan des Indiens et il y a des plumes partout dans votre maison ? Ou bien vous avez peint vos murs en noir comme tout gothique qui se respecte ? Faites une faveur à vos visiteurs et à vous-même et aménagez votre maison de façon neutre avant de la mettre en vente. Une décoration trop personnelle empêche les acheteurs potentiels de se projeter dans l’habitation. Essayez de leur montrer les possibilités qu’offre votre maison ou votre appartement, sans les noyer dans vos goûts personnels.

7. Mal organiser vos visites

En tant que vendeur, vous êtes maître à bord lorsque des acheteurs potentiels visitent votre bien. Optez pour un moment où les visiteurs peuvent l’observer dans ses moindres recoins et où vous êtes disponible pour répondre à toutes leurs questions. Prévoir des visites à l’heure où vos enfants rentrent de l’école n’est pas une bonne idée. Votre chien aime accueillir les invités en leur léchant le visage ? Assurez-vous de son absence lors des visites.

8. Vendre votre maison vous-même

Vous avez un travail très prenant, vous conduisez vos enfants ici et là et, en plus, vous coordonnez la rénovation de votre nouvelle maison ? Ne tombez pas dans le piège d’y ajouter la rédaction de l’annonce, la prise des photos et l’organisation des visites de votre bien en vente. Si vous manquez déjà de temps dans votre vie quotidienne, choisissez plutôt de déléguer la vente de votre bien à agent immobilier. Il ou elle connaît les ficelles du métier et vous soulagera de cette charge de travail, au bénéfice de la vente.

9. Faire visiter un bien froid ou vide

Vous avez déjà déménagé et le bien que vous vendez est vide ? Difficile alors pour les personnes intéressées d’imaginer comment elles peuvent meubler l’espace ! Les pièces vides semblent parfois plus petites qu’elles ne le sont en réalité. Veillez donc à ce que la maison soit meublée lors des visites. Apportez-y également une touche chaleureuse. Quelques plantes et bougies vous permettront de créer une certaine atmosphère et de donner une première impression agréable.

10. Ne pas vous montrer sous votre meilleur jour

Vous avez rédigé une annonce convaincante avec des photos claires, votre bien est en bon état, et le prix est correct. Pourtant, la vente n’aboutit pas. Il est peut-être temps de se regarder dans la glace. Se pourrait-il que vous dissuadiez les visiteurs ? Vous parlez trop ou trop peu, vous donnez l’impression que vous ne voulez pas quitter votre chez-vous ou vous ne dites pas ce qu’il faut au sujet de votre bien ? Dans ce cas, faites appel à un agent immobilier, qui se chargera des visites pour vous.

Le plus grand des pièges ? Un prix de vente mal estimé.

Veillez à mettre votre maison ou votre appartement en vente au prix juste. Grâce à notre outil d’estimation en ligne, découvrez en quelques clics la valeur de votre bien.

Estimez votre bien en ligne

Plus d’Articles