Temps de lecture : 2 min

Connaissez-vous le bardage en bois brûlé?

Marre du crépi, de la brique de façade ou du bardage en bois? Envie de quelque chose de nouveau et d’innovant pour votre bardage extérieur? Pensez au bardage en bois brûlé! La simplicité de ce matériau brut apporte une esthétique particulièrement contemporaine qui va sûrement vous séduire.

Le bois brûlé, un nouveau revêtement de façade

Si on ne voit pas souvent autour de nous de projets réalisés avec un bardage extérieur en bois brûlé, c’est parce que ce type de revêtement est encore peu connu chez nous en Europe. Le bois brûlé, une nouvelle technique? Bien au contraire! Il s’agit d’une technique séculaire d’origine japonaise connue là-bas sous le nom de “Shou Sugi Ban” ou “Yakisugi”.

Le bois brûlé, qu’est ce que c’est?

Pour obtenir une lame de bardage en bois brûlé, on va venir brûler l’une des faces de la planche à l’aide d’une sorte de chalumeau. Cette couche offrira une grande résistance à la lame de bois puisqu’elle formera une couche dure résistante au feu, bien sûr, mais aussi aux attaques de champignons et d’insectes. Ce qui fait qu’on peut utiliser le bois brûlé en bardage intérieur, mais aussi comme revêtement de façade extérieur. Cette face “carbonisée” sera résistante aux conditions climatiques extérieures.

Il est possible de faire son bardage en bois brûlé soi-même, mais pour garantir une uniformité du traitement, il est préférable de faire cela de manière industrielle et de passer par un professionnel.

Quels sont les avantages du bardage en bois brûlé?

L’avantage par rapport à du bois classique, c’est que le bois brûlé est une finition naturelle qui est stable et qui ne va pas changer de teinte. Contrairement aux bardages bois habituels, le bois brûlé ne changera pas de couleur en fonction de son exposition au soleil ou de son exposition au vent et à la pluie. Le bardage en bois brûlé ne demande pas d’entretien. Comparé à un bardage peint en noir, ici, pas de risque que la peinture s’écaille.

Comment utiliser le bois brûlé?

Il existe différents types de finition de bois brûlé. On peut en effet jouer sur l’intensité de la carbonisation de la couche superficielle et obtenir des variations d’aspect. Avec un brûlage superficiel, on obtiendra simplement un effet noirci semblable à l’application d’une lasure. Un brûlage plus en profondeur pour donner un aspect esthétique qui se rapproche d’un effet peau de crocodile.

L’effet obtenu variera également suivant l’essence de bois utilisée. Des lames de bardage en douglas, mélèze, chêne ou encore en cyprès sont les essences les plus utilisées. 

N’ayez crainte, il n’y a aucun risque d’avoir des taches de suie, car les planches seront “fixées” à l’aide d’une résine pour qu’elles deviennent stables dans le temps. Le bardage en bois brûlé peut donc s’utiliser en intérieur comme à l’extérieur. Il peut même s’utiliser pour faire du mobilier.